jeudi 20 juin 2019

A moi, comptes de maux !!!

Vomorin WebSite

Dessin en page 2 de la "Tribune Hebdo Orléans" N°275


Vomorin Caricatures Orléans 

 

"CRISE POLITIQUE À ORLÉANS

Après avoir été mis en cause par Le Canard Enchaîné,Olivier Carré a été désavoué publiquement par Serge Grouard lors du conseil municipal de lundi dernier. La suite d’une séquence terrible pour l’actuel maire d’Orléans, qui voit sa majorité se diviser au grand jour. Alors qu’il devait être investi par La République en Marche en vue des municipales de 2020, Olivier Carré peut-il survivre politiquement à ce grand déballage ? P.6-7"  THO N°275



"Nos confrères du Canard Enchaîné ont révélé mercredi 12 juin qu'Olivier Carré, le maire d'Orléans, aurait utilisé l'argent public pour payer ses factures de nuits d'hôtel et ses voyages privés. Aujourd'hui, le maire publie les factures..."

Pour approfondir :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/centre-val-de-loire/loiret/orleans/orleans-maire-olivier-carre-publie-ses-factures-1687872.html

Gonflé !

Dessin en page 2 de la "Tribune Hebdo Tours" N°459

Vomorin Caricatures Orléans

mercredi 19 juin 2019

Censure un jour, censure toujours

Vomorin WebSite

"L'Agglo-Rieuse" N°842 - Dessin de Une 

Vomorin Caricature Orléans

 

Pourquoi faut-il défendre à tout prix la liberté d’expression

"Exceptionnellement, cette semaine nous vous livrons cette une « hors des murs ».
Car la nouvelle est à peine croyable !
Le très prestigieux quotidien New York Times a décidé de ne plus publier de caricatures dans son édition internationale à compter du 1er juillet prochain.
Cette réaction brutale a été déclenchée par un dessin représentant Benjamin Netanyahu en chien guide d’aveugle, portant un collier avec une étoile de David et guidant un Trump en aveugle coiffé d’une kippa.
Il est dû au dessinateur portugais Antonio Moreira Antunes, fort talentueux et que l’on ne saurait accuser d’antisémitisme. Une pétition sur le Net rassemblant 15 000 signatures et peut-être des pressions occultes ont ému les propriétaires du New York Times. Ces derniers, réagissant à chaud, ont alors décidé de ne plus publier de dessins humoristiques. Admettons qu’il y ait eu un dérapage.
Il faut toujours établir un rapport de proportionnalité raisonnable, ainsi que le font les actes de justice, entre la faute éventuelle et la sanction.
Le dessin de presse et la liberté de la presse sont l’ADN de la Mouette. Nous réagissons car il s’agit de l’un des principes fondamentaux des systèmes démocratiques qui repose sur la liberté d'opinion et la liberté d'expression.
Un principe à défendre. « Without humor, we are all dead » écrit Chappatte, éditorialiste cartoonist du New York Times, dans une bulle (voir suite), à méditer..."