mercredi 24 février 2021

Le plein excercice de la forme

Vomorin Cartoons

Dessin pour la "Tribune Hebdo Tours"503

Site Vomorin Dessins

Cadeau sur ordonnance

Vomorin Cartoons 

"L'Agglo-Rieuse" N°924 - Dessin de Une

Site Vomorin Dessins

Affichage publicitaire et location de sanitaires : le cadeau fiscal qui ne passe pas !

La décision de Michaël Delafosse d’accorder à la multinationale JCDecaux la suspension d’une partie de sa redevance intervient dans un contexte tendu de crise sanitaire.
C’est d’ailleurs l’article 20 de l’ordonnance du 22 avril 2020 qui est venu préciser les circonstances dans lesquelles les représentants des collectivités peuvent procéder à leur suspension.Le 8 février dernier, l’élue Alenka Doulain a mis les pieds dans le plat ; d’autant plus que cette décision n’a pas été soumise à l’approbation du Conseil municipal. Or, c’est ce que prévoit en principe l’article L2121-29 du CGCP. Interrogé en conférence de presse, Manu Reynaud a soulevé ce point, sans trop rentrer dans les détails. Quant à Coralie Mantion, elle a précisé à leur décharge que cette décision résultait d’un engagement conclu initialement par Philippe Saurel avec JCDecaux...

 

mercredi 17 février 2021

Service gagnant ?...

Vomorin Cartoons

  Dessin pour la "Tribune Hebdo Orléans" N°330

https://www.tribune-hebdo.fr/category/orleans/le-dessin-de-la-semaine

https://www.tribune-hebdo.fr/orleans/dossier/mais-que-veut-la-police

Site Vomorin Dessins

et plus

https://www.tribune-hebdo.fr/category/tours/le-dessin-de-la-semaine-tours

Peurs sur la ville...

Vomorin Cartoons 

"L'Agglo-Rieuse" N°923 - Dessin de Une

Site Vomorin Dessins

Quartier nord : une prison en construction, deux foyers de MNA, dont un dans un algeco...

C’est une problématique de fond, que l’on a décidé de régler au fil de l’eau. Si bien qu’aujourd’hui, la politique de prise en charge des MNA par le conseil du Département de l’Hérault interroge. Ils seraient 880 à être recensés sur le territoire héraultais. En 2019, un budget de 44 millions d’euros leur a été consacré. Aujourd’hui, le choix qui semble être fait par les collectivités est de les éloigner du centre-ville pour les installer en périphérie ; pour preuve, dernièrement, les riverains du quartier hôpitaux-facultés ont appris l’implantation d’un futur centre d’hébergement de MNA au lieu-dit de la Blanquette, route de Ganges au milieu de villas ; quant au suivi socio-éducatif, il reste très approximatif, et les institutions taiseuses en la matière. L’arrivée des MNA sur le territoire remonte pourtant à 2017. Depuis, leur nombre n’a cessé de croître...

 

vendredi 12 février 2021

Sujet explosif...

Vomorin Cartoons

Dessin pour la "Tribune Hebdo Orléans" N°329

https://www.tribune-hebdo.fr/orleans/le-dessin-de-la-semaine/le-clin-doeil-30

https://www.tribune-hebdo.fr/orleans/le-cannabis-bientot-legalise

Site Vomorin Dessins

Sans arbres, on se plante...

Vomorin Cartoons
Dessin pour la "Tribune Hebdo Tours"502

Site Vomorin Dessins

Robert cause de Ménard

Vomorin Cartoons

"Ménard, l’homme aux multiples visages"

"L'Agglo-Rieuse" N°922 - Dessin de Une

Site Vomorin Dessins

Elu depuis 2014, le provocateur biterrois est-il en train de rentrer dans le rang ?

« Je suis juste l’homme politique le plus connu de cette région », déclare avec tout son aplomb le maire et président de l’agglomération de Béziers à la webtélé de La Mouette, Robert Ménard. Bon client des médias nationaux depuis son élection dans la cité cathare (2014), toujours à la recherche d’un bon mot borderline (« Ils arrivent » résonne avec le « Sie Kommen » du Débarquement allié, le 357 magnum « meilleur ami » rappelle Dirty Harry), l’édile biterrois passe pour être un communicant habile jouant alternativement le provocateur et l’effarouché. Dernière provocation, celle voulant reconnaître la tradition catholique de « l’État français » dans le cadre du débat sur la laïcité, dû non plus au maire, mais à son épouse la députée, Emmanuelle Ménard-Duverger. En bon avocat, maître Bob fait la leçon : « c’est une saloperie que je ne pardonnerai pas à Midi Libre de ne pas avoir donné la parole à ma femme suite à ces attaques ». Il est évident que « l’État français » est une référence neutre. Tour à tour offenseur, offensé, offensant, Robert Ménard adopte de multiples visages pour incarner le rôle d’étoile du sud, origine pied-noire oblige, de l’extrême droite. « Extrême droite, cela discrédite, mais elle ne vaut pas moins et pas mieux que l’extrême gauche » répond-il du tac au tac. Bob le Biterrois peut-il être la nouvelle BB, celle qui peut faire gagner à la présidentielle son camp ? Y pense-t-il lui qui souvent répète que les Français veulent comme président, un « candidat mal élevé » ?...

mercredi 3 février 2021

Gangrène... de violence

Vomorin Dessins

"Plongée dans le caniveau des municipales"

"L'Agglo-Rieuse" N°920 - Dessin de Une

Vomorin Dessins

Exclusif : Enregistrement secret au lendemain du vol du sondage EELV et de l’éviction de Clothilde Ollier

Un enregistrement, jusqu’ici tenu secret, révèle complicités et coups bas en pleine campagne des élections municipales, à Montpellier. Ses protagonistes : un élu municipal d’extrême droite, Djamel Boumaaz, Patrick Vignal, député LREM, Manu Reynaud (EELV), aujourd’hui adjoint au maire de Montpellier, et Benjamin Téoule, qui dirige le média montpelliérain en ligne Le D’Oc. La scène se déroule le 19 janvier 2020, au lendemain de l’éviction de la tête de liste EELV, Clothilde Ollier. Ce jour-là, Jean-Yves Dormagen, son directeur de campagne, par ailleurs professeur de science politique à l’université de Montpellier, rencontre Djamel Boumaaz, élu municipal ex-FN. Trois jours avant, celui-ci publiait sur son compte Twitter quelques données d’un sondage commandé pour Clothilde Ollier et dont la parution était prévue en exclusivité dans Midi Libre.
Furieux de ce piratage et plus encore de l’exclusion de sa candidate, le directeur de campagne cherchait à savoir qui, au sein d’EELV, aurait pu voler le sondage et le fournir à l’élu municipal et à des journalistes.
Jean-Yves Dormagen a enregistré la rencontre, ce qui nous permet d’en dévoiler la teneur. Mais le plus intéressant est dans la suite. Lorsque Djamel Boumaaz, comprenant le piège, a pris le smartphone du professeur de sciences politiques, et s’est enfui avec.
Pendant une heure, il a appelé Patrick Vignal, Manu Reynaud, Benjamin Téoule…
Plongée dans le caniveau des municipales.